Accueil Belgique

En voiture, avec prudence et goût amer

Commentaire - Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Le dimanche sans voiture a été créé, entre autres raisons, pour démontrer aux citadins que la mobilité douce a des vertus insoupçonnées. A commencer par ce fameux sentiment de réappropriation de l’espace public que l’on ressent quand on circule à pied ou à deux-roues dans les artères de la ville débarrassée de toutes ses voitures. Enfin presque, puisque quelques milliers d’automobilistes (17.750 cette année) reçoivent l’autorisation de rouler (à 30 km/h maximum) pour raison professionnelle. C’est le cas de journalistes, pour qui l’actualité et ses nécessaires déplacements en voiture, ne s’arrêtent jamais. Pour eux, tout comme pour les autres travailleurs sur le pont ce dimanche-là, c’est l’occasion d’expérimenter la mobilité alternative… mais en se retrouvant pour une fois en minorité. Une jouissance que ce permis de rouler en pleine Journée sans voiture ? Que du contraire ! Pas question ici de blâmer les piétons, les skateurs et les cyclistes qui enfreignent le code de la route sur des voiries qu’ils pensent disposer comme bon leur semble. Non, le véritable enseignement pour un automobiliste dans cette situation, c’est la prise de conscience de l’extrême fragilité des usagers « faibles ». C’est sous tension, dans l’angoisse de renverser un petit sur draisienne, un ado en roller ou une famille sur deux roues, que l’on franchit les carrefours, que l’on tente de se faire oublier sur les grands axes. Se faire oublier, oui. Parce qu’au volant en ce fameux dimanche de septembre, on se sent merdeux. On a le goût amer de gâcher la fête. Pas besoin pour cela du regard désapprobateur des passants ou des quolibets des cyclistes. Des usagers bien plus bienveillants qu’attendu. C’est d’ailleurs la seule bonne surprise de ce dimanche sans voiture en voiture.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une