Accueil La Une Monde

Des propos qui entretiennent la tension dans l’Afrique des Grands Lacs

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Se préparant à livrer une bataille diplomatique importante à l’occasion de l’Assemblée générale de l’ONU, des responsables politiques congolais s’en sont pris, sans trop de retenue, aux Occidentaux qu’ils accusent de manœuvres visant à préparer ce que l’on appelle déjà la TSK, la transition sans Kabila, solution qui ne pourrait qu’être le résultat d’un coup de force. C’est ainsi que le porte-parole de la majorité présidentielle, André-Alain Atundu a dénoncé, la semaine dernière, « des dirigeants européens de premier plan qui mènent de basses manœuvres au plan international pour obtenir la condamnation de la RDC à la session des Nations unies, au motif fallacieux que Joseph Kabila n’a pas respecté la mise en œuvre de l’accord du 32 décembre. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs