Accueil Monde Afrique

Métis, un mot qui enflamme le Congo

Les attaques verbales ne manquent pas et se font de plus en plus âpres. Quitte à réveiller les démons de la division ethnique. Or, la guerre des mots précède souvent la guerre elle-même.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Dans l’Afrique des Grands Lacs, encore plus qu’ailleurs, la guerre des mots précède souvent la guerre elle-même. C’est pourquoi on ne peut laisser passer aucune dérive langagière, d’où qu’elle vienne. Or en ce moment, les attaques verbales ne manquent pas et se font de plus en plus âpres. L’une des dernières polémiques en date a été suscitée par le conseiller diplomatique du président Kabila, Barnabé Kikaya Bin Karubi : dans un entretien au Monde, il a qualifié de « République des métis » l’opposition congolaise et par la suite, il a confirmé à « Jeune Afrique » qu’à ses yeux, c’est bien un « groupe de métis » qui s’oppose au régime en place à Kinshasa.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Vandevelde Pierre, mardi 19 septembre 2017, 9:15

    Les Belges resteront coupables, pendant 1.000 ans encore, de la mauvaise gestion et de la corruption au sein de la RDC.

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs