Accueil Monde Proche-Orient

Comment Erdogan a remodelé les universités en Turquie

En cette rentrée, plus de 5.700 enseignants manquent à l’appel dans les universités turques. Le pouvoir profite de l’état d’urgence, décrété après le putsch manqué de l’été 2016, pour licencier ses opposants.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Istanbul

Il donne rendez-vous « n’importe quand et n’importe où ». Et ironise : « J’ai beaucoup de temps libre en ce moment ! » Mehmet Cemil Ozansü a perdu son travail, pas son sens de l’humour. Depuis que son nom apparaît en annexe d’un décret-loi d’octobre 2016, ce Turc de 36 ans n’enseigne plus l’histoire du droit à l’Université d’Istanbul. « J’ai fait partie des premières charrettes », commente-t-il derrière ses lunettes, rondes comme son visage.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Roland MARTIN, mercredi 20 septembre 2017, 7:27

    Dorénavant le pays du dictateur parano s'appellera le Turkistan. La Turquie est morte.

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs