Sentiers, je vous aime !

Du 9 au 15 octobre prochains, nos sentiers wallons seront à l’honneur lors de la Semaine des Sentiers, organisée par l’asbl Sentiers. Balades guidées, plantations, balisages, expositions, conférences ou ateliers nous emmènent sur le chemin des écoliers. Une jolie façon de découvrir nos régions et de contribuer à la préservation des chemins que nos grands-parents et leurs grands-parents empruntaient déjà.

Boisés ou fleuris, à peine tracés ou souvent empruntés, les sentiers serpentent dans nos campagnes et nos villages. Leur origine se perd dans la nuit des temps. Probablement apparus avec les premiers groupement humains, ils se dessinent là où des besoins communs émergent : aller chercher de l’eau, se rendre au marché, se déplacer d’un village à l’autre et ont été longtemps les seules voies de déplacement.

Aujourd’hui, ils font le bonheur bucolique des promeneurs d’un jour ou offrent des itinéraires bien utiles aux adeptes de la mobilité douce au quotidien. Souvent, peu utilisés, mal entretenus, ils s’érodent et disparaissent. D’autres fois, victimes d’un intérêt privé ou publique, ils sont récupérés et tout simplement fermés. Pourtant, ils font partie de notre patrimoine et remplissent de nombreuses fonctions.

La lente érosion du réseau doux

Les sentiers font véritablement partie du patrimoine commun et leur accès ne peut être refusé à celui qui veut l’emprunter. « Malheureusement, nos sentiers disparaissent. Quand ils ne s’érodent pas faute d’entretien ou de passage, ils sont parfois purement et simplement accaparés par des particuliers. Qui n’a pas déjà contraint de faire demi-tour à cause d’une barrière installée au milieu d’un sentier public ? » s’indigne Inès Poskin, chargée de communication de l’asbl. Erosion, manque d’entretien, intérêts publics ou privés, pollution ou dégradation, les chemins et les sentiers sont soumis à rude épreuve dans nos territoires très peuplés. « Dans certaines parties de la Wallonie, les chemins et sentiers publics ont largement disparus, parfois jusqu’à plus de 80 % ! » poursuit-elle.

Sentier, où es tu ?

L’asbl Sentiers qui organise la Semaine des sentiers a fait de leur préservation sa mission. En collaboration avec de nombreuses communes, elle a notamment pris en charge la mise à jour de l’Atlas des chemins et sentiers vicinaux qui recense depuis le XIXe siècle les chemins et sentiers d’utilité publique, reconnaît les droits de passage acquis par le public et garantit leur protection. La Semaine des Sentiers, qu’elle organise depuis maintenant 12 ans, est l’occasion de faire connaître les sentiers au grand public, d’attirer l’attention sur leur disparition et l’importance de les conserver et d’encourager chacun à mener des actions concrètes pour les préserver explique encore Inès Poskin. Tous les acteurs sont de la partie : citoyens passionnés, écoles, asbl, communes et le programme promet de belles ballades et de belles découvertes.

Pour proposer une activité ou y participer
www.sentiers.be/agir-pres-de-chez-soi/semaine-des-sentiers/

La Une Le fil info Partager