Après avoir dévasté la Dominique, l’ouragan Maria s’éloigne de la Guadeloupe et frôle la Martinique

Inondations, toitures envolées, coupures de courant: l’ouragan Maria «potentiellement catastrophique», s’éloignait mardi peu à peu des côtes de la Guadeloupe, après avoir fait des ravages en Dominique, mais pas de dégâts majeurs en Martinique. Ravagée par Irma il y a une dizaine de jours, toute la région a été mise en état d’alerte avant le passage de Maria qui s’est renforcé en moins de 24 heures, passant du statut de tempête tropicale à celui d’ouragan de catégorie 5 sur l’échelle de Saffir-Simpson.

Le préfet de Guadeloupe a indiqué sur son compte Twitter que les vents étaient extrêmement violents. Il indique de rester confinés et de ne sortir sous aucun prétexte.

Le ministère de l'intérieur français annonce que l'ouragan Maria s'éloigne de la Guadeloupe, mais que la population reste confinée.

La Dominique dévastée

Les habitants de la Dominique «  ont perdu tout ce qui pouvait être perdu » après le passage de l’ouragan Maria, a affirmé mardi le Premier ministre de l’île des Caraïbes, Roosevelt Skerrit. «  Les vents ont emporté les toits chez presque toutes les personnes avec lesquelles j’ai parlé ou été en contact. Le toit de ma propre résidence officielle a été un des premiers à s’envoler », a écrit M. Skerrit sur sa page Facebook.

Aucune victime n’est signalée jusqu’à présent dans l’île, a ajouté le Premier ministre, selon qui, des glissements de terrains sont toutefois à craindre en raison des pluies diluviennes.

Porto Rico devrait être touchée mercredi

Maria se dirige maintenant vers le territoire américain de Porto Rico, qu’il devrait toucher mercredi avec « une force et une violence que nous n’avons pas connues depuis plusieurs générations », ont annoncé mardi les autorités de l’île.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous