Accueil Économie Mobilité

Ryanair propose une prime exceptionnelle à ses pilotes pour qu’ils renoncent à leurs congés

La compagnie aérienne cherche des solutions pour faire face à une pénurie de pilotes.

Temps de lecture: 2 min

La compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair, secouée par l’affaire des annulations de vols, va proposer à ses pilotes une prime exceptionnelle afin qu’ils renoncent à des jours de congés, a-t-on appris mardi.

«Le bonus est lié à l’abandon de droits à des congés annuels» et pas au fait de retenir les pilotes afin d’éviter toute pénurie, a indiqué à l’AFP une source proche du dossier, confirmant une information de La Libre. Interrogés par l’AFP, Ryanair et le syndicat irlandais des pilotes n’étaient pas en mesure de faire de commentaires.

Le quotidien cite un mémo interne selon lequel la compagnie propose un «bonus» de 12.000 euros à ses commandants de bord et 6.000 euros pour ses copilotes s’ils sont sous contrat au moins jusqu’à fin octobre 2018. La compagnie exige en retour que les pilotes puissent se rendre disponibles 10 jours durant leurs congés.

À lire aussi Il y a comme une pénurie de pilotes dans l'air

Excuses

Ryanair fait face à une vague de critiques après avoir annoncé en fin de semaine dernière l’annulation de 40 à 50 vols par jour avec effet immédiat et jusqu’à fin octobre, soit environ 2.000 liaisons au total.

La compagnie, la première en Europe en nombre de passagers transportés, a présenté ses excuses et a publié lundi soir la liste complète des annulations prévues.

Parmi les arguments avancés pour justifier cette décision intempestive, Ryanair a notamment invoqué des changements de la période de référence des vacances du personnel naviguant, qui rendaient indisponibles des pilotes. Mais il est également possible d’y voir les conséquences d’un manque de pilotes dont Ryanair pourrait souffrir. La prime proposée pourrait dans ce contexte un peu détendre le planning des vols de la compagnie pour les prochaines mois.

Quelque 140 pilotes ont quitté ses rangs depuis le début de l’année pour intégrer la compagnie à bas prix Norwegian Air, d’après cette dernière. Le patron du groupe irlandais, Michael O’Leary, a toutefois assuré ne pas connaître de pénurie de pilotes, précisant que moins d’une centaine étaient partis à la concurrence.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Eric Lavenne, mercredi 20 septembre 2017, 8:38

    "Vous serez pilotés par des "fatigués" ; et continuez car ,il y a gros à parier que vous finirez par "choir". Ah !! consommer et consommer encore ; quel progrès !!!!! ; quel modernité !!!

  • Posté par Lacourt Anne, mardi 19 septembre 2017, 22:02

    Pour garder ses pilotes et co-pilotes, et de preference en avoir des bien qualifies, ils faut les payer, sinon ils partiront vite au plus offrant. C'est bien des vols bon marche mais il faut payer les frais, y inclus des salaires competitif.

  • Posté par Petitjean Charles, mardi 19 septembre 2017, 17:00

    Ryanair est dans la panade et quelques milliers de ses consommateurs aussi ! Sans nier les désagréments de la situation, je veux stigmatiser ici un des aspects les plus lugubres de notre société de consommation. Voilà une compagnie aérienne qui offre des voyages à des prix dérisoires et des consommateurs qui s'y ruent avec gloutonnerie. Si "le pourquoi" de cette opération est lumineux -faire du fric d'un côté et profiter de l'autre- la question du "comment" -ces prix-là sont-ils possibles ?- n'effleure à aucun moment les consommateurs, l'essentiel pour eux étant de pouvoir consommer sans modération. Peu leur chaut que ce soient les membres du personnel qui "paient" ces offres alléchantes à travers leurs conditions de travail, qui ne s'arrangeront d'ailleurs pas quand on voit la concurrence effrénée que se livrent les compagnies aériennes pour accaparer la plus grosse part possible du gâteau ! L'indifférence est générale, l'individualisme est la règle. Chacun pour soi : à moi le confort et la facilité, aux autres les emmerdes. Cet élan "philanthropique" touche tous les secteurs de nos sociétés de consommation : de l'achat et la fabrication des vêtement à ceux des ordinateurs et des smartphones ! C'est ça la modernité ?

  • Posté par Georlette Bernard, mardi 19 septembre 2017, 22:53

    Excellente analyse - Bravo !

  • Posté par Moran Alvarez Marc, mardi 19 septembre 2017, 19:03

    Bonne analyse de la situation ...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb