Accueil Belgique Politique

Des députés à vélo ce mercredi: un coup de pédale dans le vide, point une révolution

Ce mercredi, les députés wallons arriveront au parlement à vélo. Le but : donner l’exemple. Une sortie cyclique, une occasion (dé)raillée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

L’image vaudra le détour. Quoi de plus normal : l’opération a été pensée à cette fin. Ce mercredi, les députés wallons sont invités à se rendre au parlement juchés sur un vélo ou un Blue Bike. A cheval sur cet anglicisme, les élus régionaux arriveront donc au Grognon sur une bicyclette, éventuellement pourvue d’une assistance (parlementaire) électrique.

« Le but de cette action symbolique est d’indiquer aux citoyens qu’il est possible de changer ses habitudes de mobilité », indique le communiqué émanant du cabinet du ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio (CDH). Pour rappel, en 2014, 15 % des travailleurs flamands se rendaient au travail à vélo, pour 1,5% seulement de leurs homologues wallons.

On ne veut pas être méchant avec le ministre mais il y a une forme d’arrogance dans cette tournure de phrase.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Leens Luc, mercredi 20 septembre 2017, 13:47

    En dehors de cette operation de communication, Carlo Di Antonio continue à faire la politique de ses prédécesseurs en privilégiant le cyclisme de loisir. J'ai travaillé pendant deux ans au cabinet de la mobilité de l'écolo José Daras en 2000 et 2001. C'est tous les jours que nous venions au travail en train et à vélo.

  • Posté par Vermeulen Gregory, mercredi 20 septembre 2017, 10:26

    "ceux dont les déplacements quotidiens passent obligatoirement par la voiture."..... Cette victimisation de l'automobiliste est insupportable ! Leurs déplacements passent obligatoirement par la voiture, car il l'ont choisi !!! Personne ne les a obligé à aller vivre dans une campagne profonde ! Il faut avoir les moyens de ses prétentions ! De plus, il y a quelque chose de malsain là dedans. Ils vont vivre à la campagne pour avoir de la verdure et du bon air, mais ce sont les mêmes qui détruisent la planète et qui polluent à mort avec leur voiture.....

  • Posté par Minguet Laurent, mercredi 20 septembre 2017, 7:34

    le vélo électrique permet de résoudre le problème du relief et des distances.Avec un prix de l'ordre de 2.000€, il est nettement moins cher qu'une voiture. Mais il reste le problème des infrastructures car rouler en vélo sur les routes est très dangereux.

  • Posté par Minguet Laurent, mercredi 20 septembre 2017, 7:34

    le vélo électrique permet de résoudre le problème du relief et des distances.Avec un prix de l'ordre de 2.000€, il est nettement moins cher qu'une voiture. Mais il reste le problème des infrastructures car rouler en vélo sur les routes est très dangereux.

  • Posté par Vigneron Gérard, mardi 19 septembre 2017, 16:46

    Du gd n' importe quoi, en Wallonie à part les RAVEL, il n' y a rien de prévu!!!!

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs