Charles Michel critique le discours de Donald Trump à l’ONU

© Belga
© Belga

Le Premier ministre belge Charles Michel a accueilli « sans enthousiasme » le premier discours prononcé mardi par le président américain Donald Trump lors de l’Assemblée générale des Nations Unies. « Je ne suis pas étonné. Trump a fait du Trump », a commenté M. Michel, peu après l’intervention du locataire de la Maison Blanche.

« Nous ne pensons pas qu’une approche va-t-en-guerre va contribuer à plus de paix dans le monde », a déclaré le chef du gouvernement belge, alors que le président américain a entre autres menacé de « détruire totalement » la Corée du Nord, un « régime vicieux » et « corrompu ». La Belgique a une autre approche sur la question nord-coréenne, a rappelé M. Michel, qui prône la recherche d’un dialogue avec Pyongyang. Il a également souligné l’importance de mobiliser la Chine dans ce processus.

Le Premier ministre a par ailleurs déploré la remise en cause par Donald Trump de l’accord sur le nucléaire iranien. « La conclusion de cet accord constituait un pas dans la bonne direction », a affirmé Charles Michel, qui s’entretiendra dans l’après-midi avec le président iranien Hassan Rohani.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous