La position de Trump sur l’accord avec l’Iran peut entraîner un processus dangereux, selon Reynders

© Belga
© Belga

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a insisté mardi sur la nécessité de respecter l’accord conclu sur le nucléaire iranien, alors que le président américain Donald Trump a prononcé une diatribe contre Téhéran à la tribune de l’ONU.

« Comment d’autres pays pourraient accepter de discuter avec nous, si nous ne respectons pas les accords que nous avons conclus précédemment ? », s’est interrogé le chef de la diplomatie belge. Le ministre prône en effet un dialogue avec la Corée du Nord sur la question nucléaire, mais considère qu’il serait beaucoup plus dur d’aboutir à une solution si l’accord avec la République islamique n’était pas respecté.

La position du chef d’État américain sur cet accord n’est certes pas nouvelle, mais elle pourrait entraîner un processus dangereux, a analysé M. Reynders. Ce dernier a ajouté qu’il n’était « pas surpris » par le discours prononcé à New York par le locataire de la Maison blanche. « Le président Trump met en œuvre ce que le candidat Trump a annoncé pendant sa campagne », a-t-il commenté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous