Accueil Société

Kazakhgate: Catherine Degoul interpellée par la justice française

Le cabinet de l’avocate du « trio kazakh » lorsqu’ils ont obtenu une transaction pénale en Belgique a été perquisitionné.

Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Selon des informations du Soir et de Mediapart, la juge d'instruction française Aude Burresi, du pôle financier du Parquet de Paris, s'intéresse à nouveau à l'avocate niçoise Catherine Degoul, qui fut l'avocate du « trio kazakh » lorsqu'ils ont obtenu une transaction pénale en Belgique.

À lire aussi Kazakhgate: le véritable parcours des 5 millions cash de Chodiev

Son cabinet de Nice a été perquisitionné une nouvelle fois ce mardi 12 septembre par les policiers français, qui ont placé dans la foulée Me Degoul sous mandat d'arrêt et l'ont emmenée à Paris pour y être interrogée par la juge Burresi. Elle a ensuite été libérée et placée sous contrôle judiciaire. Selon nos informations, la justice française s'intéresse à un nouveau versement suspect qu'aurait opéré Me Degoul, et dont l'existence aurait été récemment découverte par les enquêteurs. Mise en examen en France pour « complicité de corruption active d'agent public étranger » et « blanchiment » depuis septembre 2014, Me Degoul a déjà été auditionnée à plusieurs reprises par les enquêteurs et les magistrats français et belges.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Christian Radoux, mercredi 20 septembre 2017, 21:56

    Selon les dernières nouvelles, l'avocat belge court toujours.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko