Accueil L’archive

Il y a dix ans dans Le Soir: «Un an pour un nouveau contrat entre francophones»

Marie Arena appelle Wallons et Bruxellois, citoyens inclus, à se bâtir « une affirmation francophone supplémentaire ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

(article paru le 20 septembre 2007)

Rentrée au clairon aujourd’hui au parlement de la Communauté française : la ministre-présidente monte à la tribune de l’institution, sise à Bruxelles, pour sonner le rappel des francophones autour des questions qui tuent : Qui sommes-nous ? Que voulons-nous ? Où allons-nous ?… Tout à trac !

Marie Arena convoque le ban et l’arrière-ban de la société du sud du pays autour de cinq questions existentielles. Et, pour qu’elles ne tombent pas dans l’oubli ou dans le puits des rêves, elle avance «  avec méthode  », nous dit-elle. Son plan est prêt, «  à discuter, bien sûr  »…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Serge Vandeput, mercredi 20 septembre 2017, 15:41

    Vu l'état de la Wallonie et Bruxelles aujourd'hui on ne peut pas dire que c'était une grande réussite ce projet francophone.

  • Posté par Lilien Raymond, mercredi 20 septembre 2017, 15:11

    En bref, comme le disait si bien Pierre Desproges : Qui suis-je ? D'où viens-je ? où vais-je ? Dans quel état j'erre ??? (état ou État ? je doute ...)

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs