Accueil Monde Amériques

Séisme au Mexique: «Pendant un quart de seconde, j’ai cru que c’était une blague»

Au moins 217 personnes sont décédées lors d’un violent séisme de magnitude 7,1 qui a frappé le centre du Mexique mardi.

Temps de lecture: 3 min

Mardi, un tremblement de terre de magnitude 7,1 a frappé le centre du Mexique. Au moins 217 personnes sont décédées lors de ce violent séisme, parmi lesquelles au moins 21 enfants ensevelis sous leur école à Mexico.

Ce séisme intervient 32 ans, jour pour jour, après le grand tremblement de terre de 1985 qui avait fait au moins 10.000 morts dans la capitale. Chaque année, le 19 septembre, les autorités organisent un exercice parasismique pour marquer l’anniversaire du séisme. « C’est une simulation de tremblement de terre qui s’organise et tout le monde descend dans la rue pour faire l’exercice », explique Ralph, qui habite depuis cinq ans au Mexique. Ce Parisien, professeur de français à Mexico, a vécu son premier tremblement de terre.

« La secousse était plus importante que ce que je pensais »

« Tout le monde était donc dans la rue vers 11h du matin pour cet exercice de simulation et c’est 2 heures plus tard, à 13h14 pour être exact, que j’ai ressenti une secousse, vraiment forte, depuis mon bureau », rapporte Ralph. A cette heure-là, l’exercice était terminé et les Mexicains avaient repris le cours de leur journée, normalement. « Pendant un quart de seconde, j’ai cru que c’était une blague. » Tout le monde est ressorti dans la rue, « j’étais tout seul dans mon bureau, et comme c’était le premier tremblement de toute ma vie, je me suis mis sous mon bureau pour me protéger ». Avant que la secousse ne se termine, le professeur de français est sorti dans la rue.

En rentrant chez lui, Ralph a longé l’avenue Los Insurgentes, la plus longue de Mexico. « Là, j’y ai vu des milliers de personnes et j’ai commencé à comprendre que la secousse était plus importante que ce que je pensais ». En effet, Ralph ne s’était pas immédiatement rendu compte de l’ampleur des dégâts en sortant de son bureau. « J’ai trouvé que les gens étaient assez calmes, disciplinés », explique-t-il.

Indications à la population

Les Mexicains sont des « habitués » des tremblements de terre. Encore début septembre, un séisme de 8,2 avait fait une centaine de morts dans le sud du pays. « J’ai senti que les gens savaient ce qu’ils devaient faire, comme ne pas se coller aux immeubles, de peur qu’ils ne s’écroulent. »

« Nous avons reçu des indications de la part des autorités car ici, les gens sont très solidaires et veulent aller aider. » D’après Ralph, les autorités ont donc demandé à certains professionnels, comme des habitués du bâtiment ou des personnes travaillant dans le médical, de venir assister les secours. Les habitants possédant une moto ont également été sollicités pour acheminer le personnel soignant ou le matériel de premier secours.

©Photo News
©Photo News

Pour le reste de la population, ceux qui habitent dans la même rue qu’un immeuble écroulé, étaient appelés à apporter leur aide. Pour les autres, « il vaut mieux rester chez soi, si jamais une réplique se fait sentir » ou tout simplement « pour ne pas entraver le travail des secours », a ajouté le professeur de français.

©AFP
©AFP

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une