Accueil Immo

Phicap assure le syndic de la galerie Agora

La galerie plantée au bord de la Grand-Place à Bruxelles est un casse-tête au niveau de la gestion de ses espaces diversifiés et de ses très nombreux propriétaires. C’est la société Phicap qui va s’y « coller ».

Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 3 min

Tous ceux qui passent plus ou moins régulièrement du côté de la Grand-Place à Bruxelles la connaissent. La galerie Agora est une galerie commerçante qui a, certes, perdu son lustre d’antan, mais elle est toujours composée aujourd’hui d’une centaine de magasins (102 exactement), détenus par 43 propriétaires, de 148 bureaux qui appartiennent à 22 propriétaires et de 48 garages détenus par 26 autres propriétaires.

En termes de gestion des lieux, c’est un véritable casse-tête puisque, c’est bien connu, plus il y a de propriétaires et plus il y a d’intérêts divergents et de sources de conflits importantes, d’autant que la volonté d’un propriétaire d’un magasin n’est pas forcément celle d’un propriétaire d’espaces de bureaux et vice versa.

Aimant relever les défis d’envergure malgré son jeune âge, la société indépendante Phicap, qui est spécialisée dans la gestion d’actifs et de fonds immobiliers, a été désignée fin juin pour assurer la gestion de cette copropriété pas comme les autres. Au total, elle aura à gérer 298 lots (hors parkings), 91 propriétaires et un espace de quelque 15.000 m2 qui donne directement sur l’une des plus belles places du monde. « Ce mandat confirme à la perfection le positionnement de Phicap dans le domaine des copropriétés complexes pour lesquelles notre savoir-faire est une plus-value, sourit Michael Goldberg, le patron. Ce genre de missions est d’ailleurs intéressant à double titre. D’une part, elles s’ouvrent sur une dimension humaine via les contacts directs avec les copropriétaires et, d’autre part, elles mettent en évidence nos compétences dans des opérations de restructuration de la copropriété ou, plus simplement, par notre réactivité grâce à des procédures internes bien établies. »

On le sait, le métier de syndic est aujourd’hui très réglementé. Plus question pour le syndic de marcher en dehors de la loi. « Pour la galerie Agora, Phicap s’inscrit évidemment dans ce cadre légal, poursuit Michael Goldberg. Toutefois, au vu de la complexité de cette structure, une approche globale s’impose. Nous sommes dès lors confrontés à des situations de blocages liées à des conflits d’intérêts entre copropriétaires et avons en conséquence un rôle d’arbitrage à assurer. »

Il n’a pas fallu longtemps pour que cette jeune société créée en 2013 développe son activité de syndic et multiplie les mandats. À ce jour, elle en possède onze, qui représentent 907 lots gérés tant dans le résidentiel que dans le commerce, le bureau, les chambres d’hôtel ou les parkings, pour un total de plus de 50.000 m2. Au tout, les mandats de syndic représentent 15 % des activités de gestion chez Phicap.

Parmi ces mandats, on peut citer la galerie des Carmes à Wavre ou la résidence « De Ring » à Anvers, qui regroupe à la fois, des magasins, un hôtel, des services flats et des appartements.

Pour en revenir à la galerie Agora, le mandat de Phicap recouvre des missions telles que la gestion des locataires, le suivi du paiement des loyers, la vérification et la répartition des frais de maintenance, la gestion des dépenses d’investissement et des travaux ainsi que le suivi des sinistres. Bref, tout ce qui concerne la vie d’un syndic.

Deux des onze personnes qui composent l’effectif de Phicap seront assignées à la galerie.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles
La UneLe fil infoCommentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo