Accueil Belgique Politique

Geert Bourgeois aux étudiants de l’UCL: «Theo Francken livre une politique correcte et humaine»

Le ministre-président N-VA était invité par l’UCL pour donner la leçon inaugurale de la faculté de sciences politiques. Interpelé par un étudiant sur la politique de Francken, le ministre-président flamand ne s’est pas démonté.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Ce mercredi, Geert Bourgeois (N-VA) était invité par l’UCL pour y donner la leçon inaugurale de sa faculté de sciences politiques. Interpelé par un étudiant sur la politique migratoire mise en place par Théo Francken, le ministre-président flamand ne s’est pas démonté, malgré quelques huées montant de l’Aula Magna.

« Il y a un malentendu sur ce que fait Théo Francken, plaide son coreligionnaire. C’est la politique du gouvernement belge. Elle est correcte et humanitaire. Tout le monde a droit à une procédure correcte et la possibilité d’aller en appel d’une décision. Il y a juste un problème avec ceux qui arrivent mais refusent de demander l’asile ». Et d’ajouter, pour étayer le caractère « humanitaire » de cette politique : « Théo a donné beaucoup de visas humanitaires à des gens qui n’étaient pas en règle mais qui vivaient depuis longtemps en Belgique ».

Pour le chef de la majorité flamande, le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration suit une ligne identique à celle défendue par Jean-Claude Juncker devant le parlement européen, où il avait défendu notamment la création de « hot spots » aux frontières de l’Union européenne, avec renvoi au pays des candidats n’obtenant pas de visa humanitaire.

« Il y a des règles. C’est l’Etat de droit. Cela n’a rien à voir avec la xénophobie », a-t-il conclu. Sans, visiblement, avoir convaincu une partie de la salle.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Serge Vandeput, mercredi 20 septembre 2017, 15:45

    Pour les bobos gauchos, tout ce que fait le fédéral sera toujours terrible. Faut mieux les ignorer. Laissez les s'amuser dans leur bac a sable et que le fédéral continue son travail.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une