Accueil Monde

Erdogan tente un pari risqué dans les urnes

En Turquie, les partis s’affrontent dimanche dans des législatives anticipées. Mais depuis le dernier scrutin, en juin, le climat s’est sérieusement dégradé. L’AKP du président Erdogan tentera de récupérer sa majorité absolue, tandis que le HDP de gauche pro-kurde espère confirmer son succès des dernières élections.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

C’est une rengaine d’homme politique – et de commentateur – que de présenter comme « cruciale » chaque nouvelle élection. La Turquie en a eu son lot ces dernières années. Celle du 7 juin 2015, qui a vu le Parti de la justice et du développement (AKP) perdre pour la première fois sa majorité absolue, l’a été à deux titres : le revers de l’AKP, lié au succès inattendu d’un ovni politique, parti pro-kurde de gauche, fédérant une mosaïque de féministes, d’écologistes, de minorités et d’homosexuels  - le Parti démocratique des peuples (HDP).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs