Accueil Belgique Politique

Kazakhgate: la police enquête sur les fuites du dossier De Decker

L’inspection générale (AIG) tente d’identifier les policiers ou magistrats qui, à l’automne 2016, auraient fait fuiter les éléments d’enquête du « Kazakhgate » en direction de la presse. Les limiers informatiques du FCCU participent à la traque.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Qui ? Qui a permis la fuite, à partir du 5 novembre 2016 dans les colonnes du Soir, puis du Vif et de la RTBF, d’éléments de l’information judiciaire « Kazakhgate » menée jusque-là en toute discrétion par la section « fraude financière » de l’Office Central pour la Répression de la Corruption (OCRC) ?

Pour rappel, le 10 octobre 2014, sur la base d’un article du Monde, l’OCRC avait ouvert une enquête délicate et extrêmement discrète sur des faits présumés de corruption publique survenus en 2011, enquête qui allait aboutir fin 2016 à des conclusions embarrassantes pour le député Armand De Decker (MR), puis à une mise à l’instruction du dossier début 2017.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Christian Radoux, vendredi 22 septembre 2017, 3:22

    Un beau gros scandale financier, bien juteux, bien crémeux... et Mme Hirsch accourt. C'est automatique

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs