Jean-Pascal Labille: «Francken recule les limites de l’acceptable à chaque fois»

© Dominique Duchesnes - Le Soir
© Dominique Duchesnes - Le Soir

L’ex-ministre socialiste et patron des mutuelles Solidaris Jean-Pascal Labille est revenu ce jeudi matin sur le cas Francken sur La Première. Non seulement il estime que la manière dont les migrants au parc Maximilien sont traités est « inacceptable » mais selon lui, c’est d’autant plus « abject » que le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Theo Francken, « le fait pour des raisons électorales ».

Labille regrette surtout ce « grand appauvrissement de la pensée politique ».« Quand il n’y en a pas un qui débranche la rise, l’autre dit qu’on va nettoyer le parc Maximilien », rappelle-t-il. Mais Theo Francken n’en est pas à sa première provocation mais pour Labille, « il recule les limites de l’acceptable à chaque fois ».

Pire encore, il estime que « les derniers propos de cet ineffable secrétaire d’État fragilisent considérablement la démocratie et la confiance que peuvent avoir les gens en la politique ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous