Accueil

Un régime carcéral déjà «allégé»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La Direction générale des établissements pénitentiaires se refuse à tout commentaire sur le dossier mais rappelle que « tout détenu a droit à des soins de santé, sachant que les questions relatives aux examens médicaux et autres sont décidées par le médecin de la prison ». Il nous revient néanmoins de source proche du dossier que Mehdi Nemmouche a effectué des examens médicaux il y a peu dans un hôpital. Et qu’il a bénéficié d’un régime « allégé » depuis le début de son séjour à l’isolement. En outre, précise la source, les avocats du détenu n’ont jusqu’ici adressé aucune demande devant le juge des référés pour exiger un changement ou une solution rapide.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs