Accueil Société

Attentat au musée juif: Nemmouche ou la menace de la chaise vide

L’auteur présumé de l’attentat du Musée Juif se dit trop malade pour assister à son procès. Ses avocats accusent la direction de la prison de lui bloquer l’accès à des examens médicaux approfondis.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

N ous sommes venus vous annoncer qu’il n’y aura pas de procès Nemmouche, il y aura un simulacre de procès Nemmouche pour la raison suivante, c’est qu’actuellement et par la volonté délibérée de l’administration pénitentiaire, Monsieur Nemmouche n’est pas en état de se rendre à son procès  ». Ses avocats l’avaient annoncé : au terme de la comparution de leur client, jeudi devant la chambre du Conseil de Bruxelles, ils feraient une déclaration à la presse.

Si d’aucuns attendaient des aveux ou des révélations sur le dossier de la part de l’auteur présumé de l’attentat du Musée Juif de Bruxelles, en mai 2014, il n’en fut rien. Mehdi Nemmouche n’a souhaité comparaître en personne devant la chambre du conseil que pour évoquer son état de santé et dénoncer ses conditions de détention.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs