Accueil Belgique Politique

Charles Picqué en commission: «Les relations avec le Samusocial n’étaient pas spécialement amicales» (direct vidéo)

La Commission d’enquête parlementaire sur le Samusocial a repris les auditions ce vendredi.

Direct - Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Ce vendredi, l’ancien président du Collège réuni de la Commission communautaire commune, Charles Picqué (PS), est longuement revenu sur les relations avec le Samusocial. Elles n’étaient pas évidentes : « Un distanciement s’est progressivement opéré entre direction du Samusocial et cabinets socialistes, sur fond de lassitude par rapport à des discussions orageuses répétées ».

Dans les précédentes auditions, plusieurs interlocuteurs avaient évoqué des « pressions partisanes » du Samusocial sur les cabinets PS, Charles Picqué préfère parler de « tensions ». Selon lui, les ministres ont travaillé avec le Samusocial, « par pragmatisme et non pas par enthousiasme délirant ».« Si les relations n’étaient pas faciles, nous avons toujours évité la rupture définitive pour éviter les drames sociaux. Le dialogue avec le Samusocial n’était pas aisé mais il fallait bien composer avec cet acteur incontournable ».

Pour ce qui est des jetons de présence, Charles Picqué assure que les statuts de l’asbl n’en faisaient pas état en 2012. Il reconnaît néanmoins que le Samusocial n’est pas une absl « comme les autres », puisqu’il s’agit surtout d’un « prolongement du service public ».

Ecolo ne comprend pas le refus du PS d’envoyer un observateur au CA du Samusocial en 2013, malgré les explications de Picqué, qui répond : «  On aurait pu mettre un observateur, mais même les Commissaires avaient du mal à avoir des informations ».

La présidente de la Fédération bruxelloise du PS, Laurette Onkelinx, sera auditionnée à 10h.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une