Accueil Économie Consommation

La mode pour enfants sans étiquette de genre

Les magasins Hema renoncent à différencier les vêtements pour fillettes de ceux pour petits garçons. Une bonne nouvelle, estiment les défenseurs de l’égalité des sexes. Même si les motivations de l’entreprise semblent en fait très pragmatiques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Bientôt, quand vous irez regarnir la garde-robe de votre progéniture chez Hema, vous ne trouverez plus d’étiquette « fille » ou « garçon » sur les vêtements pour enfants regroupés dans un seul rayon. La chaîne néerlandaise, qui appliquera cette mesure dès la sortie de sa collection d’hiver (du moins aux Pays-Bas pour commencer), justifie ce choix de la sorte : « Au cours des deux dernières années, nous avons reçu beaucoup de demandes de nos clients pour rendre nos modèles pour filles et garçons davantage interchangeables. » Ce seront désormais aux clients de déterminer quels habits leur conviennent, au-delà de la classification par genre. « Nous voulons permettre aux enfants d’être ce qu’ils veulent être. » Un gros coup de pub en se positionnant de façon progressiste sur la question des genres ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs