Un tag anti-Francken sur le mur de la résidence du Premier ministre (photos)

Un mur du Lambermont, la résidence de fonction du Premier ministre à Bruxelles, a été tagué dans la nuit de jeudi à vendredi d’un message ciblant le vocabulaire du secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Theo Francken (N-VA) sur les contrôles policiers des sans-papiers du parc Maximilien.

«  Theo, kuis DIT op » (Theo, nettoie plutôt CECI), pouvait-on lire vendredi matin, tagué à la bombe noire sur un mur blanc.

Theo Francken avait suscité une nouvelle polémique la semaine dernière en affublant du hashtag «  opkuisen » (nettoyer) dans un post Facebook sur les arrestations de sans-papiers au parc Maximilien et à la Gare du Nord à Bruxelles. L’opposition s’était déchaînée contre ce vocabulaire, que le Premier ministre Charles Michel avait qualifié d’« inadéquat ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous