Accueil Économie Finances

BNP Paribas Fortis: 170 équivalents temps plein à recaser

La première banque du pays va fermer 65 agences et en « franchiser » 53. Elle assure qu’il n’y aura aucun licenciement sec. Des dizaines d’agents indépendants perdront cependant leur emploi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La Belgique est historiquement très bien desservie en agences bancaires. Digitalisation de la clientèle et réduction accrue des coûts dans le secteur bancaire poussent cependant nos grandes institutions financières à de plus en plus rationaliser leur réseau de ventes physique.

La première banque du pays, BNP Paribas Fortis, n’échappe bien sûr pas à la tendance générale. Cette dernière avait déjà entamé la casse en 2017 avec plusieurs dizaines de fermetures et le passage également d’agences vers le statut d’indépendant. Pour info, une agence franchisée utilise la marque de la banque, vend ses produits et lui reverse des commissions. L’entité fonctionne cependant comme une petite PME avec ses propres employés : en d’autres mots, elle coûte bien moins cher qu’une agence détenue en main propre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs