Accueil Belgique Politique

Derrière le sourire, une certaine amertume

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 4 min

La scène se passe à l’époque où Astrid prend la tête des missions économiques princières, voici deux ans. Pour l’épauler dans cette tâche nouvelle, la princesse souhaite une «  structure personnelle  ». Comprenez : une équipe à elle. Mais cette « structure » lui est refusée. «  Dans ces conditions, lance-t-elle d’après nos informations, je ne ferai plus de mission !  » Philippe et son entourage ne cillent pas : «  D’accord. On trouvera une autre solution. » Et Astrid capitule. Mais l’amertume est là…

Si la princesse est saluée pour son travail en mission, si elle a le sourire en permanence, la situation globale n’est pas aussi rose. Voici pourquoi.

1 Pleins feux sur le Roi et la reine

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs