Accueil Économie Mobilité

Le chaos organisé, la nouvelle rébellion des pilotes de Ryanair

Certificats médicaux, grève du zèle… : les pilotes vont réagir. Impossible de prévoir les impacts à travers le réseau européen. L’incertitude, c’est la pire situation pour les voyageurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Dans leur lettre à Michael O’Leary, patron de Ryanair, les pilotes et représentants des différentes bases de la low cost irlandaise avaient donné jusqu’à vendredi 10 heures « Zulu » (temps universel coordonné, ce qui correspondait à 12h à Bruxelles) pour répondre à leur courrier. Il s’agissait d’une lettre co-signée par les représentants de 42 bases sur les 86 que la compagnie irlandaise utilise à travers l’Europe, dont les deux principales (Londres Stansted et Dublin), qui réclamait clairement une amélioration des conditions de travail.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs