Accueil Culture

Comment Mons entretient la flamme de 2015

Un statut de capitale culturelle à défendre. Une nouvelle aventure dans l’esprit de 2015. Mais avec quels moyens financiers ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Près de deux ans après la soirée de clôture de Mons 2015, la capitale européenne de la culture et son héritage n’en finissent pas de susciter la controverse. Un premier « Temps fort » dès 2018 doit entretenir la mémoire artistique de l’événement. Ce vendredi, sa présentation s’est déroulée dans un climat de doutes et d’interrogations sur la suite de l’aventure et la survie à terme de la Fondation Mons 2025 qui a pris le relais de la Fondation Mons 2015.

Les critiques relèvent parfois de l’anecdote. Comme celle formulée par Georges-Louis Bouchez (MR), chef de file de l’opposition communale au bourgmestre Elio Di Rupo (PS), qui reproche à l’événement de se tenir à proximité des élections locales…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs