Assassinat de Sofie Muylle: le suspect ment, selon le détecteur de mensonges

© Belga
© Belga

Le suspect roumain dans l’affaire de l’assassinat de Sofie Muylle, en janvier dernier à Knokke, a été soumis au détecteur de mensonges, à sa demande. Celui-ci a révélé des réactions mensongères de la part d’Alexandru C., âgé de 23 ans, indique samedi la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale. Ce résultat peut être utilisé plus tard devant le tribunal comme preuve à l’appui.

Le corps de la victime avait été découvert le 22 janvier dernier, vers 12h00, sur la plage de Knokke, sous une terrasse, à hauteur du numéro 671 du Zeedijk. L’autopsie avait révélé que Sofie Muylle avait été tuée de façon violente durant la nuit.

Le 26 juin, Alexandru C. avait ensuite été arrêté en Roumanie dans le cadre d’un mandat d’arrêt européen. Il avait séjourné à Knokke-Heist dans les mois qui ont précédé et qui ont suivi les faits. Des caméras de surveillance ont surpris l’homme, portant une veste bleue, déambuler durant des heures à proximité du cadavre. Son ADN a également été retrouvé sur le corps de la victime. L’homme continue de nier avoir tué la jeune femme.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous