Chant «raciste» sur Lukaku: ManU collabore avec la police pour identifier les auteurs

Chant «raciste» sur Lukaku: ManU collabore avec la police pour identifier les auteurs
Photo News

Manchester United collabore avec la police afin d’identifier les supporters qui ont à nouveau entonné le chant polémique sur Romelu Lukaku lors du déplacement à Southampton. C’est ce que le club a annoncé samedi.

« Le club et le joueur ont été clairs en demandant d’arrêter ce chant », indique Manchester United dans un communiqué. « Le club travaille avec différents groupes de supporters afin d’essayer d’éradiquer tout comportement offensant et prendra des mesures supplémentaires contre les individus si cela continue. Le club est en discussion avec la police et a demandé à CCTV les images du match à Southampton et essayera d’identifier ceux qui n’ont pas respecté les souhaits du joueur de ne plus chanter la chanson. »

Mardi, l’association Kick It Out, qui lutte contre les discriminations dans le football, avait pointé du doigt un chant des supporters mancuniens en hommage à Romelu Lukaku. Le chant fait référence à la taille du pénis du Diable Rouge. L’association juge les paroles « offensantes et discriminatoires » et avait demandé au club d’intervenir. « Les stéréotypes racistes ne sont jamais acceptables, indépendamment de toute intention de montrer son soutien à un joueur », avait expliqué Kick It Out.

Lukaku a inscrit l’unique but de la rencontre remportée 0-1 par United à Southampton.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le carnaval d’Alost suscite à nouveau la polémique.

    Carnaval d’Alost: le gouvernement israélien entre dans la polémique

  2. «
Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société
», a déploré la chancelière Angela Merkel, jeudi matin à Berlin.

    Double fusillade en Allemagne: un terrorisme qui vise la guerre civile

  3. Air connu
: «
La norme sociale est défaillante en Belgique. Les conducteurs ont trop tendance à se vanter de rouler vite. L’image de la vitesse au volant est trop positive
».

    Le Belge est toujours addict à la vitesse

La chronique
  • Parce que le racisme tue…

    A ceux qui se demanderaient pourquoi développer des plans de lutte contre le racisme, pourquoi réguler les propos haineux, pourquoi s’indigner, condamner et aussi poursuivre ceux qui stigmatisent l’autre, le traitent comme un inférieur, à ceux qui s’étonnent qu’on ne trouve pas drôles les saluts nazis ou les caricatures antisémites fussent-ils servis en plat de résistance dans un restaurant ou sur un char dans un cortège, l’Allemagne apporte, hélas à nouveau,...

    Lire la suite