Accueil Société

«Acheter Argenteuil, ce n’était pas raisonnable»

A 75 ans, Jean-Marie Delwart s’inquiète pour l’avenir du domaine royal et de sa fondation dont il voudrait garder le caractère belge

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Que vont devenir le château et le domaine d’Argenteuil (Waterloo), dernière résidence du roi Léopold III et de la princesse Lilian de Rethy ? C’est devenu une préoccupation de tous les jours pour son propriétaire actuel, l’homme d’affaires et scientifique passionné, Jean-Marie Delwart. « J’ai 75 ans. Que va-t-il se passer si demain, j’ai un AVC, un cancer ou que sais-je ? Mes trois enfants n’auront pas les moyens de le reprendre ». Vendre ? Il dit ne pas l’envisager. « Cela me fendrait le cœur. Si demain, je mets une pancarte à vendre, je sais qu’il y a de fortes chances que ce soit des étrangers qui le rachètent. J’ai été approché plus d’une fois… Et je voudrais qu’il reste dans des mains belges. J’ai un problème et je n’ai pas la solution ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs