Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Tixhon mènera une alliance face à Fournaux

Dinant : un rassemblement aux couleurs d’une coalition jamaïcaine

Temps de lecture: 2 min

L’annonce met, en partie, fin au suspense. Ce samedi matin, dans l’une des salles de la Citadelle de Dinant, Axel Tixhon, actuel chef de file du CDH, présentait la naissance d’un groupe d’intérêts communaux. En fait, on retrouvera au prochain scrutin communal une liste formée du CDH, d’Écolo et de quelques MR qui ne se retrouvent pas dans la gestion menée par Richard Fournaux et sa majorité absolue.

Thierry Bodlet, ancien échevin élu sur la liste du maïeur avant d’être évincé dans un grand fracas, sera de ceux-là. Et il l’assure : « Il est trop tôt pour donner des noms, mais je peux vous dire que bien d’autres libéraux dinantais s’intéressent à ce projet politique qui porte une véritable alternative. »

Chez les verts, qui traditionnellement préfèrent toujours une liste clairement identifiée Écolo à un cartel, John-Laurent Nève indique : « Il s’agit de développer un projet commun pour les Dinantais, fondamentalement. C’est pour ça que la démarche est soutenue autant par notre section locale que par la régionale. »

Accent sur la gouvernance

Vu de l’extérieur, tout ceci ressemble bien à une union sacrée contre Richard Fournaux. Mais sans le PS. « Nous les avons évidemment contactés, commente à ce propos Axel Tixhon. Ils nous ont dit qu’ils allaient étudier cette option et consulter leurs militants avant de revenir vers nous. La locale socialiste a voté non, nous en prenons acte. Cela ne préjuge en rien d’une éventuelle alliance que nous pourrions conclure avec ce groupe par la suite. Il y a d’ailleurs un “gentleman’s agreement” qui est que nous n’irons pas débaucher des troupes faisant partie du noyau du PS pour les inviter sur notre liste. » Une autre manière de dire qu’ils ne veulent pas se fâcher avec toute forme d’opposition à l’homme fort de Dinant.

Outre les projets qui seront coulés ultérieurement dans un programme, cette liste d’intérêts communaux veut aussi défendre une autre manière de faire de la politique, insister sur la gouvernance : « Nous rassemblons des personnes ayant des compétences qui répondent aux défis actuels et manifestant un désintéressement financier à l’égard des rémunérations politiques. Nous considérons qu’il est essentiel que des mandataires puissent être imperméables aux pressions exercées par des intérêts privés. » La campagne dans la cité des Copères s’annonce piquante…

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo