Accueil La Une Belgique

Plainte ministérielle

Les réactions n’ont pas manqué ce lundi. Les autorités tentent de faire interdire la campagne

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Dans les universités, dans les cabinets ministériels, chez les bourgmestres ou encore au Jury d’éthique publicitaire, les réactions n’ont pas tardé.

La ministre des droits des femmes, Isabelle Simonis, et le ministre de l’enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, se constituent partie civile au pénal en invoquant l’article 380 du Code pénal incriminant l’incitation à la débauche et la prostitution.

Les ministres, tout comme le cabinet du ministre président bruxellois, Rudi Vervoort, invitent les bourgmestres à prendre des arrêtés pour faire interdire ces camions promotionnels. Seules les communes possèdent en effet un levier de ce côté.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs