Standard: blanchi, Ricardo Sa Pinto sera bien présent sur le banc à Anderlecht dimanche

Standard: blanchi, Ricardo Sa Pinto sera bien présent sur le banc à Anderlecht dimanche

Initiallement suspendu pour une journée de championnat, l’entraîneur du Standard de Liège, Ricardo Sa Pinto, n’a finalement pas été suspendu par la Commission des Litiges de l’Union belge de football (URBSFA) mardi. Le Portugais devra toutefois s’acquitter d’une amende de 400 euros. Son joueur brésilien Carlinhos manquera par contre la rencontre face au Sporting d’Anderlecht dimanche prochain.

La Commission des Litiges a décidé d’infliger une amende de 400 euros à Ricardo Sa Pinto pour être monté sur le terrain suite au but victorieux de Paul-José Mpoku dans les dernières secondes du match contre Lokeren dimanche (2-1). « Le fait de quitter sa zone technique à plusieurs reprises pendant le match ne peut pas être toléré (…) il y a dès lors lieu d’infliger une sanction », peut-on lire dans le rapport de la Commission des Litiges. Le parquet de l’URBSFA avait d’abord proposé une journée de suspension plus une amende de 400 euros. Mais au vu du casier disciplinaire favorable de l’intéressé, la Commission des Litiges a finalement décidé de diminuer la sanction. L’adjoint de Sa Pinto, Rui Tomas Faustino Pinto Da Mota, sera quant à lui suspendu pour la réception du Standard à Anderlecht dimanche 1er octobre car il s’agit de sa seconde suspension.

De son côté, Carlinhos, exclu dimanche en fin de match pour un geste revanchard sur le Waslandien Tom Sutter, devra purger une suspension de deux rencontres, dont une avec sursis. L’attaquant liégeois devra également s’acquitter d’une amende de 800 euros pour son mauvais geste à l’encontre de De Sutter. Le Brésilien manquera donc le choc face à Anderlecht. Le Standard a accepté ces deux décisions.

Exclu dès la 40e minute de jeu face à Lommel en Coupe de Belgique (1-2), Kiese Thelin, l’attaquant anderlechtois prêté cette saison à Waasland-Beveren, a été sanctionné d’une amende de 400 euros ainsi que d’une journée de suspension avec sursis.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous