Accueil Sports Autres sports

Le kung-fu belge bientôt leader en Europe

Une délégation part aux championnats du Monde à Kazan, en Russie. La Chine, d’où est originaire ce sport, veut faire de la Belgique le pôle européen de formation des instructeurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Dès ce mercredi, ils sont dix Belges à prendre part aux championnats du monde de kung-fu, à Kazan, en Russie. Dix, ça peut paraître peu. C’est pourtant beaucoup au vu de la confidentialité de cet art martial en Belgique. Une discipline qui vit depuis toujours chez nous dans l’ombre de ses concurrents japonais, le judo et le karaté, ou coréen, le taekwondo. « Nous comptons à l’heure actuelle 1.800 licenciés, déplore Pierre Ruszil, le président de la fédération belge. Nous pourrions atteindre les 10.000 mais, pour ça, il faudrait que tous les clubs nous rejoignent. Nous y travaillons mais ils n’en voient pas toujours l’intérêt, préférant parfois dispenser leurs cours de taï-chi dans leur coin. C’est déplorable car plus nous serons nombreux, plus nous pourrions obtenir de la visibilité, de la reconnaissance et donc des aides pour améliorer nos infrastructures. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs