Accueil Société

Crise des œufs: les Européens s’engagent à renforcer la communication

L’UE tire les leçons de l’affaire fipronil

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Peut mieux faire : manifestement, telle est la conclusion tirée ce mardi de la saga estivale de la contamination des œufs au fipronil. Ce produit anti-parasite, interdit dans la chaîne alimentaire, avait fini par toucher 26 des 28 Etats membres de l’Union européenne et 19 pays tiers. Une conférence ministérielle, « à tête reposée », entre les pays concernés avec le commissaire européen Andriukaitis, chargé de la Santé et de la Sécurité alimentaire, a en effet convenu de l’adoption prochaine d’une batterie de mesures. Elles seront destinées à renforcer la gestion de pareilles crises : preuve qu’il y a matière à améliorations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs