Accueil Monde Proche-Orient

Tuerie dans une colonie de Cisjordanie

L’attentat sanglant perpétré par un ouvrier palestinien devant la colonie israélienne de Har Hadar fait monter la tension en Cisjordanie au moment où Israël célèbre le cinquantième anniversaire de la « libération » de ce territoire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Tel Aviv

Beit Sourik est toujours coupé du monde. Car c’est dans ce petit village proche de Ramallah et de Jérusalem que résidait Nimer Mahmoud Ahmed Jamal (37 ans), l’ouvrier palestinien qui a, mardi matin, tué un soldat et deux gardes de sécurité israéliens gardant l’entrée de la petite colonie de Har Hadar (Cisjordanie occupée) où il travaillait.

Peu après l’attentat, l’armée et des agents du Shabak, la Sûreté générale de l’Etat hébreu, ont donc hermétiquement bouclé le village et procédé à des perquisitions. Soupçonné de complicité, le frère du tueur a été arrêté. Quant à Binyamin Netanyahou et au ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan (Likoud), ils ont ordonné la destruction de la maison familiale du tueur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs