Accueil Économie Mobilité

Jean-Jacques Cloquet (Charleroi Airport): «Je pense que la crise de Ryanair va durer un an»

L’administrateur général assure toutefois que la suppression des vols de la compagnie n’impactera pas l’emploi à l’aéroport de Bruxelles-Sud.

Temps de lecture: 1 min

J e pense que la crise de Ryanair va durer un an », a déclaré ce jeudi matin Jean-Jacques Cloquet, le patron de l’aéroport de Charleroi sur les ondes de La Première, alors que la compagnie à bas coûts a annoncé la suppression de nouveaux vols jusqu’au mois de mars prochain.

Avec 78 % de vols dédiés à Ryanair, l’aéroport de Bruxelles-Sud est clairement dépendant de la compagnie : « Ce n’est pas catastrophique mais nous mesurons clairement l’impact. Nous connaissions les risques en nous engageant avec Ryanair, c’est pourquoi nous nous diversifions. » Jean-Jacques Cloquet se veut toutefois rassurant sur l’impact que les suppressions de vols auront sur l’emploi à l’aéroport : « A ce niveau-là, il n’y aura pas de répercussions, a-t-il assuré. Ce sera plutôt un manque à gagner pour l’aéroport. »

Selon lui, Ryanair devra revoir son modèle et accepter de perdre de la rentabilité pour régler le problème : « Mais c’est surtout un problème d’image. (…) les passagers risquent de se tourner vers d’autres compagnies et certains vols risquent d’avoir un taux de remplissage moins élevé. »

À lire aussi Ryanair, un modèle économique en fin d’un cycle

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Vermeulen Gregory, jeudi 28 septembre 2017, 8:53

    Ryanair... Le symbole même des limites du tout pour rien !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb