Accueil La Une Économie

Schiphol coince, Bruxelles et Liège en embuscade

Aéroports.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Le succès du secteur aérien est généralisé et réjouit l’ensemble des opérateurs. Même s’ils sont, du coup, confrontés à des défis inhabituels ou inattendus. Faut-il rappeler la potentielle pénurie de pilotes, donc l’augmentation logique de leurs prétentions, dont Ryanair fait les frais/les inconvénients. Autre exemple, autre registre : l’aéroport national néerlandais de Schiphol est proche de la saturation. La forte fréquentation des pistes amstellodamoises, tant en vols passagers que cargo, mène l’aéroport aux abords de son quota annuel maximal de 500.000 mouvements par an, une limite opérationnelle fixée lors d’un accord avec les riverains en 2008. Du coup, les autorités aéroportuaires envisagent d’activer un principe qui pourrait entraîner bien des changements à partir de la saison d’hiver qui débute le 29 octobre prochain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Vie privée: la Belgique une nouvelle fois mise en demeure

La Commission européenne a lancé une procédure d’infraction à l’encontre de l’Etat belge. En cause : les licenciements, en juillet dernier, du président de l’APD et de sa co-directrice et lanceuse d’alerte, Charlotte Dereppe. Des révocations, rappelle Didier Reynders, dont les conditions ne respectent pas le RGPD.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs