Accueil Économie Mobilité

Chez Ryanair les pilotes répliquent et les autorités s’énervent

Les pilotes de 60 bases réclament plus de respect de la part de l’entreprise et de la direction et réitèrent leurs revendications pour une harmonisation des salaires et conditions de travail.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Décidément, Ryanair et sa direction ne connaissent plus le bonheur des jours tranquilles. Après avoir annoncé la suppression de 18.000 vols supplémentaires d’ici la fin mars 2018, à travers 38 routes fermées durant la saison d’hiver, la compagnie a complété jeudi par la liste des « simples » vols qui seront également supprimés. La différence, c’est que la suppression de ces vols traduit une réduction de la fréquence là où il y a plusieurs vols par jour vers la même destination. Ici, contrairement aux routes, la Belgique est impactée puisque, durant l’hiver, il y aura réduction du nombre de vols depuis Bruxelles (Berlin, Lisbonne, Rome) et Charleroi (Bucarest, Copenhague, Edimbourg, Madrid, Manchester, Pise, Sofia, Thessalonique et Varsovie). Ryanair n’est pas très claire sur le fait que ces vols font déjà partie des 18.000 annulés mercredi ou s’ils s’y ajoutent.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Vandendorpe Agnes, vendredi 29 septembre 2017, 10:07

    Dernier paragraphe : "Francfort" en français, "Frankfurt" en allemand, "Franckfort" c'est... inexistant. Sinon, j'aime bien "amstellodamois" :)

  • Posté par rimbald aruthe , vendredi 29 septembre 2017, 10:07

    Bien sûr qu'ils ont 100.000 millions de fois raison. L'argent est un rouleau compresseur que rien n'arrête et ryanair ne fait qu'exploiter ce que cette chère Europe des multinationales tolère. Alors quand je vois un ministre s'affoler des pauvres passagers lésers cela me fait doucement rire car depuis sa création ryanair ne cumule que des entourloupes et des rumeurs sur des aides illégales............................. travail d'esclave taillable et corvéable à merci nouvelle version un peu comme l'intérim finalement et tout le monde accepte. Et cette chère dame qui envoie une missive à ryanair concernant la grève des pilotes pour dire "je comprends que vous ayez des problèmes mais vous avez gaché mes vacances". Et bien chère Madame vous voyagez en low cost c'est le risque peut être préférez vous que votre vol soit annulé au retour et devoir peut être attendre cinq jours sur place pour pouvoir revenir en payant tout a votre charge car oui c'est ryanair ou de ne pas revenir du tout parce que un pilote qui n'est pas dans de bonnes conditions doit poser un avion de 50 tonnes a 260 km/h et se crashe alors choississez autre chose si ca ne vous convient pas. Et c'est très bien enfin que la justice ai pris le dessus sur l'argent et que la décision a été rendue comme quoi le personnel est sous la juridiction du pays ou il travaille sans quoi rien n'aurait pu peut être bouger alleluia !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Posté par Vermeulen Gregory, vendredi 29 septembre 2017, 9:15

    Et ils ont 100.000 fois raisons !!!!! Ras le bol de toutes ces compagnies low cost qui pratiquent des prix ridicules pour que Monsieur et madame tout le monde puisse partir tout les weekend en city trip, en exploitant au maximum les esclaves qui travaillent pour cette société ! Le low Cost n'a jamais été et ne sera jamais la bonne solution ! Il n'y a qu'une seulme personne qui profite réellement du low cost, c'est l'actionnaire ! Tous les autres ont perdants.

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs