Accueil Société Régions Bruxelles

Fumée blanche pour le crématorium d’Evere

L’incinération dans la capitale concerne plus de 70 % des décès. Un peu plus de 4 millions seront investis dans la création du site everois qui verra le jour fin 2017.

Article réservé aux abonnés
Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 5 min

Hasard du calendrier ou pas, c’est à quelques jours de la Toussaint que la Société intercommunale de crémation de Bruxelles a choisi de présenter dans le détail son projet de construction d’un nouveau site en terres everoises, à deux pas du cimetière de Bruxelles. On le sait, l’initiative est dans les cartons depuis un long moment. Il y a un peu plus de deux ans, les autorités locales, Rudi Vervoort (PS, alors bourgmestre d’Evere) et les représentants de l’Intercommunale posaient ainsi même une très symbolique première pierre du futur crématorium.

Qui n’ouvrira finalement ses portes qu’en 2017, un contentieux administratif entre la commune d’Evere et deux familles à propos du déplacement de tombes ayant quelque peu retardé l’échéance (Le Soir du 13 mars). L’événement est d’importance car, comme le souligne l’Intercommunale, la dernière construction d’un crématorium en Région bruxelloise date des années 30.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs