Accueil Monde

La défense d’Ocampo: «C’était quelque chose de positif, de très bien»

Luis Ocampo défend le projet de son client Hassan Tatanaki en Libye : « Ce qu’il me proposait n’était pas seulement légal, c’était quelque chose de bien, de très bien. »

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

La position des avocats de Luis Moreno Ocampo est qu’« il a conseillé un client en Libye en 2015 pour une courte période sur des points de droit international liés au conflit libyen. Le but de ces conseils était d’utiliser le droit international pour réduire la violence en Libye. Ce conseil était sans lien avec le travail entrepris en 2011 comme procureur de la CPI, lorsqu’il enquêtait sur les crimes commis par le régime Kadhafi. M. Moreno Ocampo a agi de manière adéquate, en accord avec ses obligations professionnelles, pour promouvoir le respect du droit. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs