Accueil Monde Amériques

Che Guevara, un demi-siècle de mythe

Il y a 50 ans, Ernesto Guevara mourait en Bolivie, à l’âge de 39 ans. Même si sa béatification passée est désormais largement contestée, il n’en demeure pas moins une sorte d’icône des temps modernes.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 8 min

Le lundi 9 octobre 1967, dans un patelin perdu des dieux du Quebrada del Yuro, dans la partie méridionale de la Bolivie, Ernesto « Che » Guevara était passé par les armes, vingt-quatre heures après avoir été capturé en guenilles par la soldatesque locale, « conseillée » par la CIA. Point final, à 39 ans, de son itinéraire terrestre de médecin-révolutionnaire sans frontière et début d’une existence éternelle de martyr et figure héraldique de la Révolution.

On estime que quelque 20 millions de personnes de par le monde possèdent un tee-shirt à l’image du Guerillero Heroico – gueule d’ange, béret noir à étoile sur cheveux longs et regard dur fixant la ligne bleue de la Sierra Maestra – immortalisée par le photographe cubain Alberto Korda.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Didier Marc, mardi 3 octobre 2017, 9:15

    tu l'a rencontré pour dire qu'il y a pris du plaisir? ou qu'il était raciste ?

  • Posté par Arnould Philippe, samedi 30 septembre 2017, 11:02

    Cette façon de vouloir rendre humain un extremistes, gardien de camps qui a pris plaisir à exterminer des gens, noirs et homos…

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs