Accueil Société

500.000 euros pour un centre d’accueil pour migrants à la gare du Nord

Rudi Vervoort accepte de financer un hébergement de 300 places pour les migrants du parc Maximilien. Mais réclamera remboursement au fédéral.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Après Paris, Bruxelles. Un centre d’hébergement destiné aux migrants en transit devrait ouvrir ses portes sous dans le quartier Nord de Bruxelles. La Région, qui devrait mettre à disposition les locaux, débloque pour ce faire une enveloppe de 500.000 euros. Un signal politique fort. Un bras de fer, aussi. Car la Région entend bien réclamer chaque centime au fédéral qui a normalement dans ses compétences l’accueil des migrants

« Dans cette situation d’urgence, il faut agir, affirme le ministre-président Rudi Vervoort (PS). La réaction de la Région est avant tout humanitaire bien que la compétence soit fédérale. Il me semble primordial de venir en aide à ces personnes en détresse et de leur rendre leur dignité. »

Ni le cabinet Francken, ni celui du Premier ne souhaitaient réagir vendredi soir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Debaix Marie-jeanne , samedi 30 septembre 2017, 13:42

    Vous voulez dire 500.000 euros pour emmerder le fédéral ?

  • Posté par Monsieur Alain, samedi 30 septembre 2017, 9:53

    1° Effet siphon garantit (même sans facture) - 2° Remember Sangatte - 3° Facile de prendre une décision puis de faire "casquer le fédéral" - 3° Toute la détresse humaine à laquelle il convient de répondre ne doit pas faire oublier que les "migrants" sont des "migrants en transit" vers l'ANGLETERRE QU'ILS NE REJOINDRONT JAMAIS : refuser de demander asile chez nous participe directement à leur précarité.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs