Accueil La Une Économie

Du retard dans la nouvelle procédure de départ

Transports Comment fermer les portes sans jeter l’argent par les fenêtres? La nouvelle procédure de départ des trains est attendue depuis 2009. La SNCB renonce au projet en cours et cherche une alternative.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Ça pourrait se raconter comme une histoire drôle. Mais à la SNCB, ce qui est drôle peut aussi être cher. Cette semaine, la SNCB a mis fin aux tests de la «nouvelle procédure de départ» des trains, celle qui règle la fermeture des portes juste avant le départ et la possibilité, ou pas, des voyageurs à monter à bord au dernier instant.

Petit rappel historique. Mai 2009, à Dinant, quatre voyageurs en retard veulent absolument monter à bord du train par la dernière porte ouverte, celle devant laquelle se tient l’accompagnateur de train. La rigueur de ce dernier qui, selon la procédure, ne peut plus laisser monter personne, s’oppose à l’urgence des premiers. S’ensuit une bagarre et, pire, deux personnes glissent entre quai et train au moment où ce dernier démarre. Bilan: deux blessés graves, dont un amputé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs