Le FC Bruges reprend le large en tête suite à son succès contre La Gantoise (2-1)

@News
@News

Le Club Bruges a remporté la Bataille de Flandres 2-1 contre La Gantoise, le premier match de la 8e journée du championnat de Belgique au programme dimanche. Dennis (16e, 1-0) et Dion Cools (71e, 2-1) ont inscrit les buts brugeois. Yuya Kubo (23e, 1-1) a remis temporairement les deux équipes à égalité. Au classement, les Brugeois (24 points) sont premiers avec 4 unités d’avance sur Charleroi. Les Buffalos (6 points) sont 14es.

Peter Balette, le coach intérimaire de Gand, a fait confiance aux joueurs, qui n’avaient pris que 6 points sur 21 sous Hein Vanhaezebrouck. Les Buffalos avaient opté pour la continuité et sur le terrain, les carences défensives sont restées bien visibles.

D’emblée, Hans Vanaken a trouvé Ruud Vormer seul dans le rectangle gantois (2e). Les Brugeois ont continué à presser mais Wesley a tiré à côté (6e) et Anthony Limbombé a oublié d’utiliser son pied gauche (9e). Les Blauw &amp ; Zwart ont alterné leurs assauts une fois par la gauche, une fois par la droite. Et sur coup franc de la gauche, Vormer a trouvé Dennis isolé (16e, 1-0). S’il a encore eu une double occasion par Wesley et Vanaken (17e), le Club Bruges a surtout vu les Buffalos revenir dans le match par Kubo, qui a profité d’une hésitation de Stefano Denswil et d’une glissade d’Ethan Horvath (23e, 1-1).

La Gantoise a semé encore la panique dans la défense brugeoise mais le tir de Kubo a heurté le poteau (32e) et Brandon Mechele s’est substitué à son gardien sur une tentative de Mamadou Sylla (38e).

À la reprise, les Buffalos ont misé sur le contre et tenaient d’autant plus facilement leur rôle que le moteur brugeois avait des ratés. Jusqu’à ce que Vormer profite d’une perte de balle de Birger Verstraete pour servir Cools, qui a surpris Lovre Kalinic (71e, 2-1).

Les changements en fin de match ne modifièrent plus le marquoir, malgré plusieurs possibilités brugeoises créées par Jelle Vossen monté au jeu à la 80e minute.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. belgaimage-144047934-full

    Grand Baromètre: les Belges ne veulent pas d’un Premier ministre N-VA

  2. © Pierre-Yves Thienpont.

    Charles Michel, cinq ans au four et au moulin

  3. On ne parle encore de pénurie dans les fonctions de directeur mais d’un vrai souci de recrutement pour de nombreux pouvoirs organisateurs. © René Breny.

    Le blues des directeurs et directrices d’école

Chroniques
  • Comment on passe de l’extrême gauche à l’extrême droite

    Je crois l’avoir déjà relevé dans ces colonnes : la convergence à laquelle on a assisté, à l’occasion du mouvement des «  gilets jaunes  », entre extrême droite et extrême gauche, constitue l’un des phénomènes les plus significatifs (et les plus lourds de conséquences) de l’après-guerre en France.

    On en constate déjà les résultats. Un cadre élu du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, La France Insoumise, vient d’annoncer son ralliement au Rassemblement National de Marine Le Pen. Surtout, un sondage publié par Le Figaro révèle que 36 % des électeurs de Mélenchon (contre 4 % il y a cinq ans) ont une bonne opinion de la patronne de l’extrême droite.

    Déjà, et cela passa presque inaperçu, un ancien...

    Lire la suite

  • Personne ne devrait souhaiter une guerre avec l’Iran

    Des bruits de bottes dans le Golfe ? L’expression a presque trente ans et, pourtant, elle conserve plus que jamais sa pertinence. On dira pour le moment « guerre des mots » ou « guerre froide ». La dernière crise, due au zèle une fois encore intempestif de Donald Trump, concerne évidemment l’Iran des ayatollahs. Après des années d’âpres négociations, ce pays avait signé en 2015 un accord international sur le contrôle de ses activités...

    Lire la suite