Accueil Société Régions Liège

Double infanticide à Liège: «On ne comprend pas…»

Un professeur de gym sans histoire, a tué ses deux fils de 4 et 7 ans, ce samedi à Liège. Dans la région, durant l’année écoulée, cinq enfants ont été tués par un de leurs parents et quatre autres ont failli connaître le même sort.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il était aux environs de 8h30, ce samedi matin, lorsque des riverains de la rue Sergent-Merx, sur les hauteurs de Liège, ont entendu des cris de dispute entre un homme et une femme, deux enseignants fraîchement séparés. Madeleine venait déposer à Eddy leurs enfants communs, deux petits garçons de quatre et sept ans, à l’occasion de son droit de garde. Le ton était monté et dans sa colère, Eddy aurait cassé une vitre de la voiture de son ex. Les enfants pleuraient, choqués par la scène, lorsqu’il est rentré avec eux dans la maison.

Madeleine avait redémarré, puis elle s’était garée non loin pour téléphoner aux parents d’Eddy et leur demander de venir tenter de l’apaiser. Ils avaient fait vite, mais quand ils étaient arrivés dans cette petite maison avec jardin, ils avaient découvert les corps sans vie des deux petits, tués à l’arme blanche – on a évoqué un couteau et une disqueuse, mais l’autopsie est prévue pour ce lundi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Chaudhry Riffat, lundi 2 octobre 2017, 20:46

    Il serait intéressant Que le ministère de la santé organise une etude afin de savoir si tout ces parents ne prennent pas des antidépresseurs , anxiolytique ou autre médicament. Toute cette violence, toute cette haine , tout ces comportements " border line" actuels sont inquietant.....

  • Posté par delpierre bernard, lundi 2 octobre 2017, 10:55

    Ces personnages ont des ressources inouïes pour massacrer leurs propres enfants déjà victimes de la mésentente de leurs parents mais échouent lamentablement a se suicider; c'est une constante chez ces lâches de se venger sur des innocents , comment peuvent ils encore vivre après et trouver des explications a de tels actes même si l'épouse a probablement eu des mots durs mais qui n'en a pas dans ce type de situation.

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs