Accueil Société Régions Liège

La directrice des «Farfadets» visée

Depuis ce jeudi, la crèche « Les Farfadets », à Chênée, n’accueille plus aucun enfant. La fermeture a été décidée par l’ONE, qui parle de » pratiques éducatives inadéquates « . Faux et injuste, scandent les parents qui organisent la résistance.

Temps de lecture: 2 min

Ce vendredi, à 18 h, l’ONE réunissait les parents de la crèche « Les Farfadets », située à Chênée. À l’issue de la réunion, aucune solution n’a pu être trouvée. La fermeture des « Farfadets » paraît inéluctable.

L’ONE semble avoir une dent contre Séverine Florek, la codirectrice de la maison d’accueil.

« Elle est assez rigide dans sa manière d’envisager l’éducation des enfants et, malgré les formations qui ont été organisées, cela semble ne pas avoir changé. Nous demandons donc l’écartement de cette personne », a expliqué Brigitte Marchand, directrice de l’ONE, qui demande un pas de côté de la dirigeante de la crèche, sans quoi elle sera fermée définitivement. Seul hic : l’autre codirectrice ne souhaite pas poursuivre l’aventure « au vu de la projection financière et du côté incertain de l’aboutissement des démarches  », explique-t-elle aux parents dans un message sur Facebook. Cette demande de mise à l’écart de la désormais seule directrice des « Farfadets » signifie donc la mise à mort de la crèche, ni plus ni moins. Que reproche l’ONE à Séverine Florek ? Comme nous vous l’annoncions dans notre édition de vendredi, sont visées ici les pratiques éducatives en vigueur dans cette petite structure à pédagogie alternative.

« Une coordinatrice ONE a assisté à une scène au cours de laquelle un enfant a été brusqué de manière excessive. Il faut savoir qu’il y a déjà eu des faits problématiques par le passé. Il est question de cris excessifs, d’enfants forcés à manger. C’est totalement inadéquat envers des tout-petits. Il y a eu à plusieurs reprises des plaintes de parents qui, eux-mêmes, ont fait état d’attitudes inadéquates à leur égard. C’est l’accumulation de faits qui a mené à une telle décision  », poursuit Brigitte Marchand.

Une décision visiblement irrévocable, basée sur des faits vigoureusement contestés par Séverine Florek.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo