Accueil Sports Athlétisme

Polémique sur les différents prix du marathon: la Ville de Bruxelles compte interpeller les organisateurs

L’échevin de l’Egalité des Chances et l’échevin des Sports estiment qu’il s’agit clairement d’une discrimination.

Temps de lecture: 2 min

Ce dimanche, lors du marathon de Bruxelles, les deux gagnants, homme et femme, ont reçu des prix très différents. Christine Lemaire, vainqueur féminine a reçu un prix de 300 euros, c’est-à-dire près de trois fois inférieur à celui du vainqueur masculin de l’épreuve, Stephen Kiplagat, qui a reçu 1000 euros.

L’échevin de l’Égalité des Chances à la ville de Bruxelles, Mohamed Ouriaghli et le premier échevin en charge du Sport, Alain Courtois estiment qu’il s’agit clairement d’une discrimination. Ils comptent interpeller les organisateurs sur cette question.

« Un véritable problème »

« Cette énorme différence pose un véritable problème car on la constate dans d’autres sports mais aussi dans la société tout entière », a exprimé, Mohamed Ouriaghli. « Cette différence de traitement est le symbole visible des inégalités qui traversent toute notre société. En Belgique, par exemple, l’écart salarial est toujours de 23 %. Le marathon est organisé sur le territoire de la Ville et donc, je demanderai aux organisateurs d’être vigilants sur cette question lors de la prochaine édition. Un courrier officiel leur sera d’ailleurs adressé. Nous ne pouvons clairement pas tolérer une telle discrimination  », a continué l’échevin de l’Égalité des chances.

Pour Alain Courtois, « cette différence de traitement n’a pas lieu d’être. Le marathon de New York par exemple, l’un des plus fréquentés de la planète, n’applique aucune discrimination entre les femmes et les hommes. La Ville de Bruxelles, qui a accueilli le Belfius Marathon ce dimanche, s’interroge bien entendu quant à cette différence entre athlètes féminins et masculins ». « Sur quelle base les organisateurs peuvent-ils justifier une discrimination aussi marquée entre hommes et femmes ? », s’est-il interrogé.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Remi Baeyens, mardi 3 octobre 2017, 12:46

    Je suis d'accord sur ce point mais en d'autres problèmes j'ai des remarques à faire. Lors des élections, on veut un collège 'équilibré' hommes-femme (sorry 'femme-homme'), où est la démocratie là dedans. C'est le nombre de voix qui comptent ! Avec les magouilles de t^te de liste etc, le scrutin peut-être faussé (cfr la nomination de Mayeur à Bruxelles). Comme Femmes et hommes peuvent voter, je ne vois pas pourquoi on devrait imposer des quotas d'élus: c'est la négation du scrutin démocratique.

Sur le même sujet

Aussi en Athlétisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb