Accueil La Une Monde

Europe: rien à faire, et en dire le moins possible

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Avant l’heure, c’est pas l’heure ; après l’heure, c’est trop tard. Ce n’est évidemment pas l’avis des responsables de l’UE, mais c’est l’impression qu’aura laissée la politique de communication de l’UE sur la crise catalane. Murée dans le mutisme absolu et se réfugiant derrière la non-ingérence dans les affaires internes d’un État membre jusqu’au « référendum » catalan, la Commission européenne a bien dû se résoudre lundi à réagir aux événements de dimanche. Dans une déclaration pesée au trébuchet et débutant par le rappel que « le scrutin organisé hier en Catalogne n’était pas légal », le porte-parole en chef de l’institution Margaritis Schinas a indiqué « au – delà des aspects purement juridiques de cette question », que la Commission appelle « tous les acteurs concernés à sortir au plus vite de la confrontation pour revenir au dialogue.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs