Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Anderlecht: Hein Vanhaezebrouck planche sur son staff à Neerpede

Annoncée depuis plusieurs jours, l’arrivée de Hein Vanhaezebrouck à Anderlecht devrait se concrétiser dans les prochaines heures. Dernière inconnue: la composition exacte de son staff. Yves Vanderhaeghe et Karim Belhocine devraient en faire partie.

Temps de lecture: 3 min

L’arrivée de Hein Vanhaezebrouck à Anderlecht est imminente. Ce lundi, l’ancien technicien gantois était encore à Neerpede (voir photo ci-dessus) pour y poursuivre les discussions, jusqu’à la nuit tombée.

À lire aussi Anderlecht: Vanhaezebrouck compose son staff sans Frutos

Après s’être garé à quelques encablures du complexe anderlechtois, c’est depuis l’arrière du véhicule de son agent Mogi Bayat qu’il avait choisi de pénétrer discrètement sur le site d’entraînement qui le verra prendre ses quartiers très rapidement.

Deux éléments ont quelque peu freiné l’annonce officielle de sa venue jusqu’à maintenant. D’une part parce qu’Anderlecht ne souhaitait pas nommer son nouvel entraîneur alors que le poste n’était pas vacant, c’est-à-dire tant que le délai de quatre matches accordé à Nicolas Frutos ne s’était pas écoulé, ce qui est chose faite depuis ce dimanche.

D’autre part, la composition exacte du staff dont Hein Vanhaezebrouck sera le patron n’est pas encore tout à fait arrêtée.

Vanderhaeghe

Si la venue de Karim Belhocine (qui aurait donné son accord de principe) paraît assez simple à négocier avec Courtrai, où il n’avait pas pu poursuivre l’an dernier comme T1 faute de diplôme requis, le cas d’Yves Vanderhaeghe semble un peu plus compliqué à finaliser.

À lire aussi Vanderhaeghe comme T2 à Anderlecht, retour dans l’ombre pour mieux retrouver la lumière

Le nom de l’ancien entraîneur d’Ostende reste en effet cité dans plusieurs clubs (visiblement, deux) en quête d’un nouvel équilibre.

On pense principalement à Genk, où l’on prédisait le pire pour Albert Stuivenberg en cas de contre performance à Eupen (3-3) le week-end dernier.

Mais il semble cependant que le sort du Néerlandais ne devrait pas être scellé dans les heures à venir. Ce qui laisse forcément Vanderhaeghe dans l’expectative. Depuis hier soir, il connaît les conditions relatives à un éventuel engagement pour trois ans. Nul doute qu’il ne prendra aucune décision sans en avoir référé à son agent historique, Jacques Liechtenstein. Pas de fumée blanche à attendre dès lors, avant ce mardi midi au plus tôt.

Frutos

Quant aux membres du staff qui a dirigé la rencontre face au Standard dimanche dernier, rien n’est encore très clair. Nicolas Frutos, que l’on a aperçu dans l’objectif des photographes hier matin à Neerpede, ne sait toujours officiellement pas de quoi son avenir sera fait.

Mais les différents postes du staff de Hein Vanhaezebrouck semblent en voie d’attribution sans que l’Argentin ne soit pris en considération.

D’après nos dernières informations, la cohabitation entre Hein Vanhaezebrouck et Nicolas Frutos ne serait ainsi pas au programme des mois à venir, tandis que rien n’est vacant non plus du côté de l’équipe réserve, où le tandem formé par Emilio Ferrera et René Peeters n’est pas prêt à faire un pas de côté.

Quant à Thomas Binggeli et David Sesa, arrivés en compagnie du Suisse René Weiler, on imagine très mal les voir séjourner à Neerpede encore très longtemps et il est fort probable qu’une fois un accord financier trouvé avec eux, ils quittent le RSCA, où Max De Jong, reliquat de l’époque Besnik Hasi, devrait par contre rester.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb